Les danseuses d’Henri Matisse

31 mai 08

Les photos d’Yto Barrada, ces types qui dorment dans les parcs à Tanger, en attendant le bateau pour plus tard l’Europe, où les types s’enfoncent dans l’herbe, avec la sensation, on le voit, leurs corps qui se protègent du soleil, qui ont cette tension particulière et qui rentrent dans le sol, s’y fondent – question de cadrage et le sommeil ajoute quelque chose. Vu d’un peu haut, les corps s’inclinent vers vos pieds et la perspective du sol fait creuset. Et puis les vêtements par-dessus eux pour le soleil encore, ils cachent les formes, ils arrondissent, ils font sacs. Figures humaines sans tête, semi-dissoutes. Ça apparaît et ça se rétracte en même temps, façon visages de Michaux.

C’est une vieille idée de Matisse, il a tenté ça toute sa vie : casser l’espace entre le décor et la figure humaine, c’était quelque chose comme de l’humilité, une idée joyeuse de son côté, plastiquement. D’où sa manière de dessiner des femmes-plantes, d’enfouir ses odalisques dans leurs intérieurs et cet échec pourtant : on peut dissoudre n’importe quel animal / végétal / minéral dans le fond du tableau, le corps humain émerge. Nos yeux séparent ses lignes des autres : nous divisons, nous hiérarchisons. Par le même mécanisme, nous ne regardons jamais vraiment les visages, mais un curieux système binaire qui met en jeu l’âge, le sexe, la situation sociale, l’origine. C’est une question insoluble. Dieu seul sépare haut et bas, les eaux du ciel et celles de la terre sans diviser.

Dans les photos de Barrada, cette sensation pourtant que les types dans les parcs flottent entre surface et fond de l’image, posés là sur les pelouse, quand on sait l’histoire, que certains sont ici en transit, passent la nuit, attendent pour partir.

Publicités

Une Réponse to “Les danseuses d’Henri Matisse”

  1. […] samecigarettes […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :