Des visages, des figures

16 juin 08

Retour d’Italie, Florence, avec le calme et bonne surprise de découvrir peu à peu la ville assez vivable, malgré son côté musée à ciel ouvert et l’espace quotidien partagé avec le tourisme de masse. Frappe en rentrant à Paris, dans le métro, la surexposition de ces milliers de types en affiches, acteurs, chefs d’entreprise, mannequins, président, pas la débauche de pub: ce qu’elle permet de mise en scène de soi grossière, un peu risible dans l’espace public, chacun brillant dans son domaine. Le calme au moins pour ça d’une ville d’art surprotégée (les Fiat 500 selon A. seules autorisées avec les triporteurs dans certains quartiers, parce qu’elles aussi classées historiques) : des blasons et peu d’affiches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :