On va recommencer

9 janvier 10

La faute à Fred Griot, qui est repassé récemment.

Malgré beaucoup d’objections sur la nécessité de publier en continu ici, surtout quand en voyage, bien forcé d’essayer de comprendre et restituer pour gagner des sous et légitimer ma balade, j’ai seulement envie de garder le temps des marges en silence, pour infuser, pour laisser venir – je ramène de quelques semaines en Afghanistan, à Kaboul et Herat, la grande ville de l’Ouest à la frontière iranienne, 10 photos à peine, toutes prises avec un mauvais téléphone portable:  pas la faim d’ajouter un cadre à ceux du micro et de la comprenette.

Les mois à venir vont être en mouvement constant, en Italie, dans les Balkans, puis j’espère de nouveau en Afghanistan. Et les sorties précédentes sédimentent doucement. Je voudrais que tout ça prenne une place ici, pour décaler, pour voir ce qui n’est pas remonté vers le haut de la tête. Tant pis pour le flux et la prise directe: ça ne sera pas de l’instantané.

On va recommencer, donc, avant quelques notes de voyage, avec un texte en travail ces temps-ci, sur quelques images détachées du flux, sur leur décantation en fond de crâne et d’oeil,  sur leur efficacité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :