"Feu! Feu!"

30 août 08

.

Celle qui ne sait pas du tout ce qu’il faut entendre par solitude – elle est, dit-elle, « entrée en silence ». Elle ajoute : « heureuse ».

.

Chaque jour était tout le temps, complètement dépris. L’exact opposé d’une journée de petite fille pianiste, par exemple.

.

Lorsqu’elle se retranche dans un rêve, et depuis l’enfance, d’abord elle dit « feu ! feu ! » à voix basse mais ferme.

.

image: Isabelle Levenez